Lumières & Surfaces

 Zen des maraisSous une certaine lumière, certaines surfaces peuvent donner profondeur insoupçonnée ; c’est ici le critère que j’ai privilégié dans ce choix de mes photos, parmi les nombreuses que j’ai pu me hasarder à faire de surfaces diverses.

Le hasard, d’abord d’être là, alerte, au moment de la bonne lumière sur une quelconque surface, qui semble ordinairement banale. Mais qui, cadrée de façon précise à la faveur d’une lumière précise, parle. Du moins écrit un message capté par la photo.

Étymologie : Le mot photographie vient des deux mots du grec ancien, photos : lumière et graphein : dessiner, peindre, écrire. C’est dire que la photo est un art lumineux de l’écriture, du dessin et de la peinture, parmi les arts graphiques qui cherchent à « dire la beauté offerte ». Voire à créer de la beauté – comme tous les arts :

Quoi de plus beau qu’un sol horizontal pour créer une belle danse, qu’une page blanche pour écrire un beau poème, qu’une plage de silence pour inventer une belle mélodie ?

De même, ici, le photographe cherche, par la lumière, à voir et capter la surface qui suggère, décrit, écrit une profondeur cachée, une vibration, une émotion. Y compris par le détail insolite qui en photo fait tant, voire tout. Et tout comme, mais autrement, dans un poème, une musique, un ballet, etc. …

L’une de mes 32 photo-cartes de SurPrises de Vues s’intitule « l’art du palimpseste ». Cela représente un panneau publicitaire d’affiches lacérées, qui interroge sur les temps passés, présents et à venir… J’ai ici ce type d’interrogation : deviner au delà de l’image brute – avec espoir de donner poésie à l’image captée…

Publicités

6 réflexions sur “Lumières & Surfaces

  1. Merci Klaus de publier cette page et la photo de la présentation de ce chapitre en cours de finition : et c’est délicat et donc long de faire un choix satisfaisant… merci à mes visiteuses et visiteurs de prendre patience ! Rémi

  2. Superbe combinaison Rémi. La pupille fait des voltiges aériennes, plonge dans les profondeurs insondables, s’en extirpe, monte, monte, monte.., caresse la crête de l’imaginaire et revient riche de mille et une sensations, comme si ciel et terre s’obstinant à faire onduler des univers parallèles…

  3. c’est trés chouette cette présentation et émouvant de retrouver des photos vue il y a quelques années dans un format « classique » … devenues rondes et ca leur va bien !

    Vraiment beau boulot Klaus et belle adaptation aux nouvelles technologies cher père !

  4. Tous ces mots associés aux éléments de la photographie, ambiance,regards etc.., peuvent préciser, affiner un véritable message. L’image ne subit pas la présence des mots; c’est notre regard, notre travail de composition qui rapprochent les éléments pour créer du sens.Bravo Rémi, à bientôt. Nicole

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s